Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

2017: les importations de riz en Afrique freinées par la faiblesse des monnaies locales

Edition Number: 
1265
importation de riz
L’emploi mondial de riz avoisinerait les 501,2 millions de tonnes de riz usinés en 2016/17
From Date: 
Mercredi 14 Décembre 2016
To Date: 
Mardi 20 Décembre 2016

Les livraisons mondiales de riz cumuleraient vers les 43,1 millions de tonnes pour l’année 2016, selon la FAO, soit une baisse de 800 000 tonnes d’après ses prévisions émises en juillet dernier, peut-on lire dans son rapport intitulé Suivi du marché du riz de la FAO d’octobre 2016. «Cela signifierait ainsi un recul de 3 % par rapport au volume de 2015, soit la deuxième année consécutive de contraction des échanges. Cette réduction serait attribuable à la baisse de la demande en Asie, où les importations ont été freinées par l’abondance des réserves ou par des politiques plus restrictives. Les livraisons à destination de l’Afrique devraient également rester proches de leur plus bas niveau depuis cinq ans, du fait de l’amélioration des disponibilités intérieures et de la faiblesse des monnaies locales», soutient la FAO.

Au cours de 2017, les échanges internationaux de riz sont appelés à enregistrer une reprise, de 0,7 % seulement, et atteindre 43,4 millions de tonnes. «Cependant, l’attractivité des prix internationaux et la nécessité de reconstituer les réserves pourraient stimuler quelque peu les achats des pays d’Afrique, et du Proche-Orient d’Asie l’année prochaine. Quant aux importations, l’Inde devrait bénéficier de l’amélioration de ses disponibilités exportables pour répondre à la légère expansion du commerce prévue en 2017… En revanche, la concurrence accrue sur les marchés pourrait entraîner un recul des livraisons de l’Argentine, du Brésil, de l’Uruguay et de la Thaïlande, et maintenir celles du Vietnam à un niveau proche de leur plus bas niveau depuis six ans», précise le document.

L’emploi mondial de riz avoisinerait les 501,2 millions de tonnes de riz usinés en 2016/17, environ 1 % de plus que l’estimation pour 2015-16, poursuit le rapport. Cette augmentation se conjuguera à une expansion de 5 millions de tonnes de l’utilisation alimentaire, appelée à cumuler vers 402,5 millions de tonnes, avec l’essentiel de l’utilisation du riz appelé à se concentrer en Asie et en Afrique.

 

Joanna Seenayen
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd