Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Assainissement : un secteur au potentiel inexploité

Edition Number: 
1272
assainissement
From Date: 
Mercredi 8 Février 2017
To Date: 
Mardi 14 Février 2017

Ces trente dernières années, la société mauricienne s’est graduellement transformée. L’on a assisté à une vraie modernisation des infrastructures physiques. Dans le même temps, la culture verte s’est progressivement installée. Cette forme de sophistication a favorisé l’émergence d’activités économiques comme le recyclage, le nettoyage, le tri des déchets et le traitement d’eau.

Recyclage : une activité qui ne décolle pas

Avec les nouvelles technologies, plusieurs types de déchets peuvent être recyclés à des fins utiles et commerciales. Les exemples sont nombreux et parmi on retrouve le papier, le plastique, les métaux, les produits électroniques et les déchets organiques. Le recyclage comporte deux principaux avantages écologiques : la réduction des déchets dans la nature et la préservation des ressources naturelles.

Quand on sait que chaque année, plus de 400 000 tonnes transitent par les cinq stations de transfert avant d’être acheminées vers le centre d’enfouissement de Mare-Chicose, l’on se rend compte que l’industrie du recyclage est loin d’avoir atteint son développement optimum à Maurice. 

Polypet  Recyclers fait partie de ces opérateurs évoluant dans le domaine du recyclage. Opérationnelle depuis 13 ans, l’entreprise se spécialise dans le recyclage de bouteilles en plastique. Elle opère deux usines à Hermitage et au Mount. Chaque mois, elle exporte cinq conteneurs de plastique vers l’Afrique du Sud. Ceux-ci sont ensuite convertis en fibre. En outre, elle crée des emplois indirects pour environ
1 300 personnes qui collectent des bouteilles en plastique. 

«Le secteur du recyclage a un avenir prometteur. En recyclant les déchets, les industriels aident à la protection de notre écosystème, crée des emplois et participent au développement», fait ressortir Akil Ramjaun, Managing Director de Polypet  Recyclers.

Le compostage fait son chemin

Le compostage est une solution pour le recyclage des déchets organiques, soit les légumes, restes alimentaires, les produits pour animaux, entre autres. Ces déchets doivent toutefois être gérés de façon convenable afin d’éviter les risques de pollution. Depuis plusieurs années, le gouvernement encourage le recours aux produits bio. Certains agriculteurs commencent à privilégier l’utilisation du compost à la place des fertilisants chimiques. Mais les choses progressent lentement.

Nettoyage : un marché dynamique

Le nettoyage a pris une dimension entrepreneuriale. Ces dernières années, de nombreux opérateurs ont intégré ce marché. Aujourd’hui, le service de nettoyage ne se limite plus au ramassage des déchets. Par exemple, le nettoyage des bâtiments et des espaces bureaux est une activité qui prend de l’ampleur.  

En dépit de la stagnation économique, le secteur du nettoyage est resté dynamique ces dernières années. «Nous utilisons de nouvelles techniques de collecte et de nettoyage. Ce qui nous permet d’améliorer la qualité de nos prestations», soutient Raj Essoo, directeur d’Atics.

Maxi Clean s’aligne sur cette même philosophie de développement. «Nous innovons sans cesse et utilisons les meilleurs outils et équipements. Ce qui nous permet d’offrir un service de qualité à nos clients. Nous investissons dans des camions bien équipés. Quant à nos employés, ils sont rémunérés conformément à la loi», soutient la direction de l’entreprise.

Le ramassage d’ordures est un autre segment de ce secteur lucratif. Des compagnies comme Maxi Clean et Atics sont en contrat avec les collectivités locales pour le ramassage des ordures aussi bien en régions rurales qu’urbaines. Elles sont aussi sollicitées par le ministère de l’Environnement et le secteur privé. Pour garantir la sécurité des agents de nettoyage qui s’occupent notamment de l’acheminement des déchets vers les stations de transfert, que ce soit chez Maxi Clean et Atics, on met à leur disposition des équipements appropriés. De plus, ils sont formés aux techniques de nettoyage.

Mais il y a aussi l’envers de la médaille. L’ouverture du marché a créé une compétition malsaine. Ainsi chez Maxi Clean, l’on observe que des nouveaux arrivants proposent des prix bas lors des appels offres pour obtenir des contrats. Mais la qualité du service n’est pas au rendez-vous.

Traitement d’eau : un créneau porteur

Le traitement de l’eau est un secteur qui a beaucoup évolué au fil des années. Plusieurs entreprises ont investi dans ce créneau et le voient comme un secteur d’avenir. Chez Coroi, qui travaille en partenariat avec Nalco, on considère que le marché du traitement d’eau est en croissance. «C’est un marché relativement vaste, qui concerne le traitement de l’eau pour la rendre potable, celui des effluents domestiques et des eaux industrielles, le dessalement de l’eau de mer et le traitement de l’eau des piscines», souligne Michael Carver, responsable du Chemical Department de Coroi. Un bon traitement d’eau permet une meilleure gestion des ressources, une amélioration de la durée de vie des équipements et une meilleure qualité du produit fini, fait-il remarquer. Il note, par ailleurs, avec satisfaction que les entreprises sont devenues plus respectueuses de l’environnement. «Certaines entreprises adoptent les certifications ISO 14000 ou ISO 50000 qui sont plus contraignantes que la législation mauricienne au niveau des normes environnementales», ajoute-il.

Du côté de Watertech, on croit  fermement que le traitement d’eau et d’eaux usées constitue un marché porteur. «Imaginez un hôtel sans eau pour ses clients ou un jardin d’hôtel avec des fleurs mortes et un gazon de couleur marron. Ce serait un suicide. Cet hôtel n’a d’autre choix que de s’autoalimenter en eau pour ses différents usages», fait-il ressortir.

Pour sa part, Vikash Kinnoo,  Director of Engineering Operations de Watertech, est d’avis qu’il faut légiférer pour rendre obligatoire l’installation d’un système de traitement d’eaux usées et de collection d’eau pluviale pour les bureaux et appartements. Toute cette eau récupérée pourra être traitée et réutilisée pour la chasse d’eau des toilettes, le nettoyage des terrasses, entre autres.

Jeya Mootin
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd
Erreur | Business Magazine

Erreur

Message d'erreur

  • Warning : Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/lasentinelle/includes/common.inc:2681) dans drupal_send_headers() (ligne 1212 dans /var/www/lasentinelle/includes/bootstrap.inc).
  • PDOException : SQLSTATE[HY000]: General error: 2006 MySQL server has gone away dans variable_set() (ligne 972 dans /var/www/lasentinelle/includes/bootstrap.inc).
Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.