Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Carburant : attention à l’effet boule de neige

Edition Number: 
1298
pompiste
La STC justifie une deuxième hausse en six mois
From Date: 
Mercredi 9 Août 2017
To Date: 
Mardi 15 Août 2017

Le prix de l’essence a été majoré à Rs 44,90 et celui du diesel à Rs 35,35, soit une hausse de 5,15 % et 8,94 % respectivement. Cette nouvelle augmentation, après celle de février dernier, intervient à un mauvais moment et impactera sur les coûts d’opération de nombre d’entreprises.

Les compagnies d’autobus ont rapidement réagi estimant qu’après quatre ans, il est temps d’augmenter le prix du ticket. Mais le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, est tout de suite monté au créneau en affirmant que le prix du ticket d’autobus restera inchangé.

Quant à l’Association des propriétaires de boulangerie, elle a réclamé, lundi, une hausse du prix du pain. La dernière augmentation remonte à 2012 quand une hausse de 8 % a été appliquée. À noter que dans le sillage du Budget, le prix du pain maison a baissé de 10 sous et celui de la baguette de 40 sous.

La State Trading Corporation (STC) explique qu’en février 2017, les prix de l’essence et du diesel étaient respectivement de Rs 42,70 et Rs 32,45. Or, le prix de référence utilisé à ce moment était de 553,42 dollars par tonne métrique pour l’essence et de 63,97 dollars par baril pour le diesel. Basés sur ces cours de référence, les prix de l’essence et du diesel auraient dû augmenter de 20,46 % et 25,02 %. De plus, au 4 août dernier, le Price Stabilisation Account affichait un déficit de Rs 216,5 millions.

Pour le Dr Khalid Elahee, spécialiste en matière énergétique à l’Université de Maurice, à court et moyen termes, le pays fait face à une incertitude sur le prix du pétrole. Selon lui, les projections montrent que les prix vont augmenter. «Que ce soit pour le transport ou pour les autres secteurs de l’économie, les coûts liés à l’énergie vont augmenter tout simplement parce que nous dépendons du pétrole», argue-t-il. D’où l’importance d’adopter une politique énergétique fermement orientée sur l’efficacité énergétique, mais aussi et surtout sur les énergies renouvelables. Il étaye son argument : «Contrairement aux énergies fossiles, tout montre que les prix des énergies renouvelables – le solaire ou encore l’éolienne – vont baisser. Actuellement, le pays mise sur une ressource dont le prix est voué à augmenter».

Eve Fidèle
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd