Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Consommation : les produits allégés ont la cote

Edition Number: 
1268
consommation
From Date: 
Mercredi 11 Janvier 2017
To Date: 
Mardi 17 Janvier 2017

Ces dernières semaines, notre système digestif a été mis à rude épreuve. Une bonne cure s’impose. Chez les gros distributeurs de l’agroalimentaire, l’on note que les consommateurs optent davantage pour des produits plus légers, sans sucre ajouté et sans matières grasses.

Après les soirées bien arrosées où l’on a fait bombance, mangeant un peu n’importe comment, l’heure est venue de se reprendre en main. D’ores et déjà, l’on observe chez les consommateurs une tendance à manger plus équilibré. Du coup, les aliments trop caloriques ou à forte teneur en sucre sont mis de côté. Manger équilibré ne signifie pas pour autant consommer des repas insipides. Dans les rayons des grandes surfaces, on retrouve des produits allégés et équilibrés qui, loin s’en faut, ne sont pas dépourvus de valeurs gustatives.

«En janvier, la majorité des Mauriciens essaient de manger plus équilibré après avoir bien fait la fête en décembre. Mais il faut reconnaître qu’ils sont nombreux à faire attention à ce qu’ils consomment pendant les fêtes», observe Christina Sam, Senior Manager – Commercial d’Innodis. Même son de cloche du côté d’IPBD. «Le consommateur prend de plus en plus conscience de l’importance de son alimentation sur sa santé», souligne son Managing  Director, Guillaume Desvaux de Marigny.

En ce moment, les produits allégés, ceux à base de lait, les substituts de repas, les légumes surgelés et les fruits sont en forte demande, indique-t-on du côté des gros distributeurs de l’agroalimentaire. «En plus d’exiger la qualité, le consommateur recherche plus de praticité en cuisine. D’où l’engouement pour le prêt-à-manger», souligne  Anjina Saddul Tulsidas, Marketing Manager Group Products de Panagora, qui commercialise des légumes précuits à la vapeur ou encore poêlés et disponibles frais ou surgelés de la marque Bonduelle.

Concernant la forte demande pour les produits allégés, elle résulte d’une prise de conscience de la part des consommateurs vis-à-vis de leur santé. Elle émane aussi d’une clientèle féminine désireuse de garder sa ligne.

«L’apparition des produits allégés sur le marché mauricien n’est pas anodine. Depuis quelques années, la population est plus consciente de l’importance d’une alimentation équilibrée pour être en bonne santé. Ainsi, on recherche des produits moins riches en sucre, sel et graisses», souligne Anjina Saddul Tulsidas.

Et Guillaume Desvaux de Marigny de renchérir : «La demande pour les produits allégés est en hausse. Mais il faut aussi noter un changement dans le mode de consommation avec l’apparition du bio ou sans gluten et bientôt des produits Vegan».

Si les produits allégés sont prisés, ils ne sont toutefois pas accessibles à toutes les bourses. Ce qui freine leurs ventes. «Les consommateurs réfléchissent davantage avant de mettre la main à la poche. II y a un mouvement vers des produits considérés comme étant plus sains. On recherche le meilleur rapport qualité-prix», fait ressortir Christina Sam.

Anjina Saddul Tulsidas abonde dans le même sens, estimant que le rapport qualité-prix est déterminant dans le choix du consommateur. C’est la raison pour laquelle, explique-t-elle, que Panagora adhère fortement au label Made in Moris. «Nous croyons fermement dans la qua-lité et le potentiel des produits fabriqués localement et veillons à offrir un excellent rapport qualité-prix pour nous produits», ajoute-t-elle.

Sur le marché, on retrouve aussi une variété d’aliments allégés en sucre et en graisses, que ce soit des produits laitiers, du biscuit, du fromage, du chocolat, du beurre, des céréa-les, boissons, glaces, entre autres. Chez Innodis et Panagora, ces dernières années, l’on a enregistré une forte hausse de la demande pour le demi-écrémé et le lait liquide. «La consommation des produits laitiers, avec 0 % de matières graisses et allégés en sel continue à augmenter. La progression des ventes des yaourts DairyVale produits par Innodis en est la preuve», indique Christina Sam. À Panagora, pour répondre à la demande des consommateurs pour les produits laitiers allégés, on mise sur la marque Candia. Sous ce label, les best-sellers sont le lait écrémé ou demi-écrémé Silhouette et les yaourts sans matières grasses, sans sucre ajouté et sans aspartame.

Concernant les substituts de repas, ils se déclinent sous forme de barre, potage et velouté. L’offre pour ce type de produits ne cesse d’augmenter.

Des alternatives qui font leurs preuves

En sus des produits laitiers, les consommateurs en quête de produits sains disposent d’autres alternatives comme le surgelé et le bio. Contrairement aux idées reçues, les légumes surgelés sont sains. Le procédé de surgélation préserve la qualité nutritionnelle des légumes car ils sont rapidement traités, cueillis, épluchés, lavés et refroidis à un certain degré. A contrario, souvent, les légumes frais n’offrent pas les mêmes garanties de fraîcheur. «Les légumes surgelés contiennent plus de vitamines comparativement  aux légumes dits «frais». Les légumes commercialisés par Innodis sous la gamme Emborg ou Americana sont surgelés le plus tôt possible après la récolte afin de préserver leurs vitamines et minéraux. En revanche, les légumes dits «frais» ne sont pas toujours vendus aussitôt après la récolte, ce qui résulte en une diminution de leur teneur en vitamines, en minéraux et en eau», explique Christina Sam.

Suivant la mouvance mondiale, le consommateur mauricien est plus enclin à consommer du bio. Ces produits ne comportent pas de colorant additif, d’édulcorant, d’exhausteur de goût artificiel et de matières grasses hydrogénées. Que ce soit chez Panagora et Innodis, l’on a enregistré une hausse de la demande pour le bio. Or, fait ressortir Christina Sam, s’il y a un engouement pour les légumes bio, leurs prix restent élevés. Et d’ajouter que le bio ne prendra de l’ampleur que sur les moyen et long termes car l’on est encore à l’étape de l’agricultur e raisonnée.

Sarah-Jane Lebrasse
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd