Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Hans Legallant : un logisticien qui fait rimer Afrique avec réussite

Edition Number: 
1271
Hans Legallant
From Date: 
Mercredi 1 Février 2017
To Date: 
Mardi 7 Février 2017

Head of Project Logistics & Strategic Sales de la société danoise Damco pour la région CAF (Central African Cluster), Hans Legallant a gravi les échelons de la profession grâce à sa détermination et au travail bien fait.

Hans Legallant, c’est l’histoire d’un enfant pauvre de Port-Louis qui rêvait d’entrer dans les forces de l’ordre pour servir son pays et ses compatriotes. Mais le destin en a décidé autrement. Désormais âgé de 38 ans, marié et père de deux garçons de huit et 14 ans, il n’aurait jamais pu imaginer qu’il deviendrait un jour Head of Project Logistics & Strategic Sales, Central African Cluster (CAF) chez Damco.

À l’origine de la réussite professionnelle de Hans Legallant se trouvent deux éléments clés : le travail et l’engagement. Benjamin d’une fratrie de trois garçons, c’est sur les bancs de l’école Notre-Dame-du-Bon-Secours qu’il a appris, enfant, les rudiments de l’alphabet avant de poursuivre son parcours scolaire dans un autre établissement de la
capitale, le collège London.

Alors qu’il n’a encore que trois ans, cependant, Hans Legallant est touché par un drame qui le marque profondément : la mort de son père. Sa mère, une «femme courageuse», comme il la décrit avec admiration, endosse un double rôle pour élever ses trois fils. Afin de leur assurer un avenir meilleur, elle n’hésite pas à travailler jusqu’à fort tard le soir dans une usine. «J’ai une grande gratitude envers ma mère car elle s’est beaucoup sacrifiée pour ses fils», nous dit le trentenaire avec une émotion palpable dans la voix. Le courage dont fait preuve sa mère le pousse à redoubler d’efforts en vue de réussir dans la vie.

 

Au moment de faire son entrée sur le marché du travail, le jeune homme tente d’intégrer les rangs de la police, une aspiration qui bouillonne en lui. Il présentera sa candidature aux instances concernées en 1995 et 1996. Ses demandes n’aboutiront toutefois pas car il n’y aura point de recrutement ces deux années-là. En quête d’un emploi, Hans Legallant décroche ainsi un poste de commis de douane chez Freight & Transit Co. Ltd (FTL), en 1997. «Je me souviens, comme si c’était hier, de la petite mobylette que le bureau avait mise à ma disposition dans le cadre de mes responsabilités. J’avais 18 ans et une joie profonde m’animait», dit-il.

Ce premier emploi constituera le point de départ d’une longue et fructueuse carrière dans le domaine de la logistique. Chez FTL, Hans Legallant fait montre de patience et d’abnégation et les efforts qu’il fournit ne laissent pas indifférents ses supérieurs. La qualité de son travail et sa capacité à maîtriser les situations les plus complexes lui permettent en effet de gravir petit à petit les échelons de l’entreprise pour assumer des fonctions plus pointues.

En décembre 2007, Hans Legallant est envoyé à Madagascar comme Operations Manager et Assistant Project Manager sur le projet d’Ambatovy (projet concernant la construction d’une mine de nickel pour le compte d’un consortium étranger, NdlR). Il restera à Madagascar pendant deux ans et sera témoin, en 2009, d’un pan de l’histoire de cette île à travers le renversement du pouvoir en place par Andry Rajoelina.

De retour à Maurice, en 2010, Hans Legallant est responsable de la partie logistique sur le projet de nouvelle centrale électrique du Central Electricity Board, à Fort Victoria. De fait, FTL avait assuré le transport des principaux composants vers le site. Il travaillera sur les phases I et II de ce projet, puis enchaînera avec un autre projet du CEB à Pointe Monnier, Rodrigues. Entre-temps, il obtiendra son Master in Business Administration in Project Management de l’Université de Technologie.

Au terme de sa mission à Rodrigues, en août 2012, Hans Legallant reçoit une proposition d’emploi de Damco IMEA (India, Middle East, Africa). L’un des leaders mondiaux en matière de logistique, Damco offre au Mauricien une opportunité d’élargir ses horizons tout en mettant son savoir-faire au service de nouveaux chantiers. Il se jette à l’eau et quitte FTL pour rejoindre Damco en septembre 2012.

En tant qu’Operations Manager de Damco Djibouti et Éthiopie, notre compatriote se voit confronté à des réalités complètement différentes. Le premier gros challenge, reconnaît-il, a été de s’adapter au climat. Pays désertique, Djibouti affiche 52 degrés en été. Mais ce n’est pas ce genre d’inconvénient qui ferait reculer Hans Legallant. D’ailleurs, de 2012 à 2014, il travaillera avec plusieurs types de clients dont Damco est l’agent assigné pour ce qui est du dédouanement, du transport et du mouvement des marchandises. Ils comprennent l’armée américaine, l’United States Agency for International Development (USAID) et le World Food Programme (WFP) Aid Relief Cargo qui acheminait de la nourriture jusqu’à Djibouti pour la redéployer ensuite vers d’autres pays d’Afrique. Le Mauricien aura également l’occasion de collaborer avec Starbucks, importante chaîne de salons de café américaine, qui achetait sa matière première en Éthiopie et dont il fallait assurer le transport.

Tandis qu’il était posté à Djibouti, pays majoritairement musulman, Hans Legallant s’est retrouvé dans une situation délicate un jour de ramadan. Pendant ce mois de jeûne, le port de ce pays situé dans la Corne de l’Afrique est opérationnel entre huit heures et midi seulement. Or, raconte notre interlocuteur, «j’ai reçu la visite du lieutenant-colonel Eugene Poindexter de l’armée américaine. Il m’a dit qu’il avait besoin de son conteneur – un cargo diplomatique – tout de suite. Je lui ai expliqué en retour que ce ne serait pas possible étant donné l’inactivité du port. Il a insisté…» Face à cette requête des plus urgentes, Hans Legallant ne perd pas son sang-froid et l’expérience et le tact aidant, il arrivera à maîtriser la situation. Il ira voir le directeur de la douane et celui du port avec qui il négociera la sortie du conteneur du port de Djibouti le même jour, chose qui en temps normal aurait pris entre cinq et dix jours. Satisfaite de la façon dont il a mené cette affaire, l’armée américaine lui a envoyé une lettre de remerciement qu’il nous montre fièrement.

Par la suite, Hans Legallant passera quelques mois à la tour de contrôle de Damco à Dubayy, ce, avant qu’il n’accède au poste de Head of Project Logistics & Strategic Sales, CAF, en janvier 2016. Actuellement basé au Cameroun, il a sous sa responsabilité la gestion de projets dans onze pays : le Tchad, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Nigeria, le Bénin, le Togo, le Niger, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République du Congo et le Cameroun. En conséquence, il voyage constamment dans ces pays d’Afrique afin de mener à bien diverses missions.

Eve Fidèle
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd