Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Marc Rey : la passion d’entreprendre

Edition Number: 
1312
Portrait Marc Rey
From Date: 
Mercredi 15 Novembre 2017
To Date: 
Mardi 21 Novembre 2017

Jeune entrepreneur optimiste, Marc Rey est le grand gagnant du concours Verde Scale Up. Il dirige avec passion Cemtech, une entreprise qui se spécialise dans les finitions en ciment.

Il a la démarche souple et juvénile de Valentin le Désossé, immortalisé par Toulouse-Lautrec en 1895. Débit de paroles rythmé, gestuelle animée, éclats de rire à peine refoulés… À 31 ans, Marc Rey est d’un naturel volubile. La semaine dernière, son entreprise Cemtech a remporté le concours Verde Scale Up, qui vise à mettre en avant les entreprises à fort potentiel.   

En ce moment, il est courtisé pour sa gamme de finitions en ciment. «Je suis un vrai passionné de ces produits qui lient le côté artisanal, le fait-main, la créativité au côté technique du ciment. En termes de finition et de création, c’est un matériau qui est de plus en plus utilisé pour ses différentes facettes qui étaient jusqu’ici insoupçonnées», souligne-t-il d’emblée. Sa passion est contagieuse et son pouvoir de conviction redoutable. En moins de deux, il nous fait retenir l’essentiel de son produit.   

L’entrepreneuriat, il faut dire que cela coule dans ses gènes, ayant grandi dans une famille d’entrepreneurs qui n’avaient pas peur de faire grandir leurs idées. C’est de son père Patrick que lui est venue l’envie de créer sa propre société. Son père est un ingénieur qui a évolué dans des domaines techniques telles les piscines et les eaux usées. Il a par la suite créé sa propre entreprise. Marc Rey a donc appliqué à la lettre la devise paternelle : il faut avancer et prendre des risques sans craindre le faux pas.

Benjamin d’une fratrie de trois enfants – il a deux frères, Christophe qui est chanteur et François, qui a fondé une société de graphic design en Afrique du Sud – il est né en Afrique du Sud mais retourne à Maurice vers l’âge de quatre ou cinq ans. Enfant, les chantiers de construction étaient son terrain de jeu. Il accompagnait son père dès que l’occasion se présentait et ses yeux d’enfant emmagasinaient plein de choses pour l’avenir. «Il y avait toujours quelque chose de spécial sur chaque chantier et le challenge était plus complexe que dans les autres secteurs. C’était excitant et je ne m’ennuyais pas», relate-t-il.

Après sa scolarité à l’École du Centre et au Lycée des Mascareignes, il choisit son pays de naissance pour y retourner faire des études. C’est au Varsity College, à Cape Town, qu’il décroche son diplôme en Business Management. Si la plupart des jeunes rechignent à rentrer au pays après les études, lui a voulu revenir tout de suite car l’envie de travailler le titillait.

Le désir de créer sa propre société lui brûlait les entrailles.

La petite entreprise est créée par son père et lui-même. L’idée était de fonder une société unique dédiée à un produit spécifique. Cemtech est donc le fruit de cette passion pour cette matière très prisée qu’est le ciment. L’entreprise débute avec pas grand-chose et Marc Rey enchaîne des formations sur le produit avec des fournisseurs et des institutions comme le Concrete Institute of America. «Cela a été un long apprentissage qui n’avait rien à voir avec du ‘business management’ car ce sont des produits techniques. Il fallait parcourir les chantiers et voir comment ce produit s’adapte au marché local. Il y a eu des moments de découragement car nous étions une petite entreprise avec trois employés et aujourd’hui, nous sommes une trentaine», dira-t-il.

Mais le jeune homme est têtu. Pour lui, c’était hors de question de baisser les bras. Devenir entrepreneur, il en connaissait les pièges. Il parcourt alors le monde à la recherche de tout ce qui se fait avec le ciment en termes de finition et de création. Aujourd’hui encore, sa quête est loin d’être assouvie.

Au fil des années sont venus se greffer d’autres produits ciment. Si bien que Cemtech compte aujourd’hui dans sa gamme une dizaine de revêtements et de finitions à base de ciment. Depuis deux ans, il est devenu le représentant exclusif de la plus grosse manufacture de carreaux au monde. Sa créativité n’a jamais cessé de grandir. Son entreprise fabrique même du mobilier en ciment et se voit confier des projets par des architectes. Ce qui a donné lieu à la naissance de Cemtech Studio qui prend en considération tout le côté créatif du ciment. 

«Être entrepreneur n’est pas chose facile à moins d’être chanceux et d’avoir de gros capitaux. Sinon, il faut commencer à partir de rien. Et ce n’est pas évident, car il faut prendre des risques, travailler dur et s’accrocher. Les cinq premières années de la compagnie étaient un cap décisif. Ce genre de produit comporte beaucoup de pertes liées à l’apprentissage. Des pertes que j’ai accumulées pendant quelques années avant de commencer à devenir profitable. C’était compliqué mais le challenge était intéressant. Je trouve que Maurice est un marché fascinant à cause de sa petite taille et de sa complexité», souligne-t-il.

Aujourd’hui, Marc Rey a dix mille idées qui fourmillent dans sa tête. Dans son bureau, nous pouvons apercevoir quelques créations de son entreprise. Il travaille actuellement sur de nouvelles couleurs de ciment qui seront bientôt lancées. Le fait d’avoir gagné le concours VerdeScale Up lui donnera un énorme coup de pouce car il s’ouvre actuellement à la région. Il a d’ailleurs conclu des partenariats stratégiques aux Seychelles, à La Réunion et aux Maldives. Il bénéficie également d’une relation privilégiée avec le plus important fournisseur de produits à base de ciment en Afrique du Sud. Grâce à ce partenariat, Cemtech est en mesure de mettre au point de nouveaux produits. «Quand je regarde en arrière, je me dis que toutes ces années de lutte pour se faire une place sont passées très rapidement, mais ce n’était pas toujours évident de s’affirmer», confie Marc Rey, un brin nostalgique. Il sait fort bien qu’il n’a guère le choix que de viser toujours plus loin, toujours plus haut ! 

Eve Fidèle
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd