Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Marché du travail : ces secteurs pourvoyeurs d'emploi en 2017

Edition Number: 
1269
marché du travail
Les Tic-BPO sont l'un des secteurs qui recrutent le plus
From Date: 
Mercredi 18 Janvier 2017
To Date: 
Mardi 24 Janvier 2017

En ce début d’année, la dynamique est bonne sur le marché de l’emploi. Les agences de recrutement sont au four et au moulin. S’il y a des postes à pourvoir, en revanche, c’est un véritable parcours du combattant quand il s’agit de recruter des candidats compétents qui seront rapidement opérationnels.

Depuis la crise,  la machinerie se met péniblement en marche. L’investissement public et privé pique du nez et cela s’est ressenti
sur le marché de l’emploi. Les opérateurs sont, à juste titre, plus prudents rechignant à investir dans leurs ressources humaines. Avec pour conséquence un taux chômage relativement élevé se situant autour de 7,7 % en 2016. Mais, cette année, il semblerait que les signaux soient plus encourageants. Des projets d’envergure sont annoncés, notamment le Metro Express, dont la pose de la première pierre se fera symboliquement le 12 mars, et les Smart cities de Cap Tamarin, de Mon Trésor et de Moka. Dans l’hôtellerie, pas moins d’une dizaine de projets de rénovation seront menés durant l’année avec à la clef des investissements avoisinant les Rs 6 milliards.

Ces nombreux projets d’investissement public et privé sont annonciateurs d’une reprise dans le secteur de la construction, en récession ces dernières années, qui devrait commencer à recruter à tour de main dans les mois à venir. Thierry Goder, Chief Executive Officer (CEO) d’Alentaris, est confiant. «Qui dit investissement dit croissance et création d’emploi. À mon sens, que ce soit sur le national ou mondial, 2017 sera une année charnière. Le secteur privé mauricien est prêt à investir, mais il s’attend aussi à des signaux forts. Et les projets annoncés ont apporté un regain d’optimisme. Avec les chantiers qui seront mis en route, le secteur de la construction devrait connaître un regain de forme», observe-t-il. Des entreprises de bâtiment ont saisi la vague et commencent à recruter différents profils, notamment des ingénieurs civils et gestionnaires de site. La même tendance était observée il y a une dizaine d’années lorsque des ingénieurs en construction étaient en forte demande.

Chez Adecco, on n’a pas encore décelé une certaine dynamique dans l’industrie du bâtiment. Généralement, précise Yumna Jaunbocus Kadell, Talent Acquisition Manager, les opérateurs de ce secteur disposent d’un réseau bien rodé et savent où se tourner pour le recrutement des travailleurs manuels. Le cabinet Adecco n’est sollicité que pour le recrutement de profils pointus, par exemple, les ingénieurs agréés et les gestionnaires de projets. Pour sa part, Ravish Potheegadoo, General Manager de CareerHub, estime que c’est à partir du moment où les projets se concrétiseront que les employeurs recruteront.

En attendant que les choses se précisent dans la construction, dans d’autres secteurs, les opérateurs ont déjà lancé leurs campagnes de recrutement.

 

Le métier de RH prend de l’essor

Allons voir d’abord du côté d’Alentaris. L’agence note une demande pour les métiers liés à la vente, notamment de produits de luxe et d’informatique. Dans l’offshore, on recherche surtout des responsables de développement, administrateurs et comptables. Les métiers touchant aux ressources humaines sont aussi en forte demande. Les employeurs sont en quête, entre autres, de directeurs de RH ayant un regard très stratégique et opérationnel, de même que des profils se spécialisant dans différents corps de métier, à savoir la formation et le développement, le recrutement et le Reward management, entre autres. Sont également pistés par les patrons, les conseillers juridiques et avocats internes.

Dans le secteur bancaire, parmi les profils recherchés, on retrouve le chargé de clientèle, le trésorier et les  spécialistes en investissement. Dans le secteur commercial, là encore, ce sont des professionnels de haut calibre qui sont traqués, indique Thierry Goder. Il y a ainsi une demande pour le poste de Centre Manager ou gestionnaire de centre où le candidat doit démontrer un fort sens du relationnel. Dans le secteur de l’accueil, il y a une demande de la part des résidents étrangers pour le poste de Villa manager.

Pour les métiers ayant trait à l’informatique, l’on enregistre également un grand nombre de vacances. À ce sujet, précise le CEO d’Alentaris, certaines sociétés ont recruté du personnel de Madagascar.

 

L’hôtellerie en quête de profils pointus

Chez Myjob, un constat saute aux yeux : le secteur des Tic-BPO concentre 40 % des postes disponibles, suivi de l’hôtellerie et du tourisme, avec pas moins de 200 professionnels à recruter en février. De nombreux recrutements sont enregistrés dans le commerce et le service, la logistique et la grande distribution.

«Chaque début d’année rime avec renforcement des équipes commerciales et de support. Ainsi, les fonctions comptables, financières, administratives et marketing connaissent des mutations, remplacements et voient la création d’emploi. La fonction publique n’est pas en reste. Des campagnes de recrutement sont lancées. C’est une bonne année en perspective en matière de recrutement, mais nous restons loin de pouvoir équilibrer l’offre et la demande», souligne Aurélie Marie, Head of Recruitment and Communication à Myjob.

Chez Adecco, ces derniers mois, on a travaillé sur des campagnes de recrutement pour des postes dans la finance, le secteur bancaire, l’offshore, l’hôtellerie et les Tic-BPO.

Concernant l’hôtellerie, l’agence est sollicitée surtout pour l’embauche de cadres intermédiaires et supérieurs. Dans les Tic-BPO, les perspectives d’embauche sont intéressantes. Développeur, graphiste, Search engine optimiser figurent parmi les postes à pourvoir. Concernant l’alimentaire, la demande porte pour des postes de gestionnaires de maintenance et de projet. Alors que dans les assurances, où il y a pas mal de mouvements, ce sont les postes techniques et de management qui sont en demande.

À CareerHub, l’on a constaté que trois secteurs tiennent la corde en matière de recrutement : l’hôtellerie, les Tic et le BPO. Pour l’hôtellerie, il y a des débouchés pour les postes de Guest relations officer, directeur de la restauration, de serveur et réceptionniste. S’agissant des Tic, les développeurs Web et de logiciel, les préposés au service d’assistance et technicien sont demandés. Alors que dans le domaine de l’externalisation, outre le poste classique de télé-conseiller, on remarque un intérêt pour les compétences dans la saisie de données.

Chez toutes les agences de recrutement, on note une constante : les employeurs expriment la volonté de privilégier les Mauriciens. Ce qui est de bon augure.

Richard Le Bon
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd