Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Philippe Cassis: « De bonnes performances opérationnelles en 2013 »

Edition Number: 
1126
Philippe Cassis, CEO de Sun Resorts
From Date: 
Mercredi 2 Avril 2014
To Date: 
Mardi 8 Avril 2014

Malgré des pertes de Rs 31,8 millions enregistrées l’année dernière, Sun Resorts se porte bien sur le plan opérationnel, assure Philippe Cassis, nouveau Chief Executive Officer (CEO) du groupe.

Il est important de mettre la performance finale de 2013 dans son contexte, explique le CEO :
« Elle est liée aux coûts associés à la récente reprise de l’hôtel Ambre, qui en est à sa première année d’opération, et aux résultats du Long Beach. Ce dernier, malgré de nets progrès, n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. En dépit de très bonnes performances opérationnelles, les pertes affichées par ces deux hôtels au vu de leurs charges financières ont entraîné un recul du profit opérationnel annuel du groupe. »

Par ailleurs, Sun Resorts a mis en place un nouveau « business model » qui  se décline en plusieurs points. D’abord, le groupe compte contracter des partenariats stratégiques en vue d’améliorer son accès aux marchés émergents. Ainsi, un accord de principe a été signé avec Shangri-La Asia Ltd, numéro un de l’hôtellerie de luxe en Asie-Pacifique. Ce partenaire détiendra de ce fait 26 % du Touessrok et aura à sa charge la gestion de l’établissement. « Sun Resorts reste le propriétaire du Touessrok, mais Shangri-La sera responsable des opérations, avec tous les avantages que cela nous apportera tant au niveau opérationnel qu’à celui du marketing de nos hôtels en Asie et ailleurs », souligne Philippe Cassis.

Le groupe a également entamé des discussions pour le possible rachat des 50 % de l’hôtel Four Seasons Resorts Mauritius at Anahita détenus par la société Alteo. Sun Resorts pourrait
donc bientôt être l’un des principaux actionnaires d’un établissement géré par un autre leader international de l’hôtellerie cinq-étoiles.

Notons enfin que le groupe envisage l’émission de Rs 1,2 milliard d’actions supplémentaires. Elles lui permettront de réduire sa dette tout en lui donnant la capacité financière de poursuivre ses projets et d’assurer sa croissance.

Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd