Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Sécurité au travail : le secteur corporatif prudent face aux risques d’incendie

Edition Number: 
1271
sécurité au travail
From Date: 
Mercredi 1 Février 2017
To Date: 
Mardi 7 Février 2017

Dans les entreprises, l’on semble avoir pris pleinement conscience de l’importance de se prémunir contre les incendies et des conséquences qui peuvent en résulter sur leurs opérations.

De temps en temps, l’alarme incendie sera déclenchée au bureau, vous forçant immédiatement à vous ruer vers la sortie de secours. Il s’agit dans la majorité des cas d’un exercice de simulation pour assurer le bon déroulement de l’évacuation du personnel en cas d’incendie. Aujourd’hui, la majorité des bureaux à Maurice esont équipés d’un système d’alarme et d’autres équipements anti-incendie, conformément aux dispositions de la Fire and Rescue Service Act de 2013. Cette loi oblige les propriétaires de grands immeubles à les doter d’extincteurs et de pompes à incendie à chaque étage. Valeur du jour, le secteur de l’immobilier est un des gros demandeurs de tels équipements. Quant à l’Occupational Safety & Health Act de 2005, elle stipule que chaque employeur doit s’assurer qu’un certain pourcentage de son effectif est formé au maniement des équipements anti-incendie.

Fondamentalement, le matériel doit pouvoir permettre de répondre aux trois étapes fondamentales en matière de protection incendie : la prévention, l’extinction et l’évacuation ainsi que le secours.

Sur le marché, l’on retrouve des compagnies opérant en tant que fournisseurs d’équipements anti-incendie ou encore se spécialisant dans la réalisation des schémas techniques pour les systèmes d’alarme et équipements anti-incendie. Avant de mettre au point un système de sécurité adéquat, il est important de se tourner vers des professionnels en la matière. À HSE Consultant, l’on se fait un devoir de conseiller les clients sur les types d’équipements qu’ils doivent installer. De plus, la société met en place les plans d’évacuation dans les immeubles. «Nous préparons des plans d’urgence qui sont obligatoires dans le cadre des exercices de simulation de feu. Nous assistons nos clients pour l’obtention d’un ‘Fire Certificate’ qui est obligatoire pour toute entreprise ayant plus de 20 employés. De même, nous concevons des plans d’évacuation photoluminescents, qui peuvent être vus dans le noir», indique Yousouf Jauhangeer, Health and Safety Consultant à HSE Consultant.

Selon notre interlocuteur, il y a une certaine stagnation au niveau des projets et de la demande pour des équipements anti-incendie. Une reprise est cependant attendue cette année avec le démarrage de plusieurs gros chantiers, notamment des projets d’immobiliers de luxe, de rénovation d’hôtels et des Smart cities, qui impliqueront le recours à des systèmes anti-incendie pour des espaces résidentiels et commerciaux.

L’importance d’un audit régulier

Il est important de savoir que les risques associés à un incendie diffèrent d’une entreprise à une autre en fonction de la nature de l’activité. Pour mieux appréhender les risques, il est essentiel d’effectuer des audits sur une base régulière, et ce, en conformité aux lois afférentes.

«Ce n’est qu’après avoir effectué un audit que nous pouvons conseiller nos clients. Nous faisons nos recommandations en fonction de l’activité de l’entreprise, de son personnel et de son budget. Beaucoup de grosses entreprises sont satisfaites de nos prestations et nos honoraires. Nous voulons apporter notre pierre à l’édifice et améliorer la santé et la sécurité à Maurice», soutient Yousouf Jauhangeer, qui, au passage, déplore que les architectes et ingénieurs ne soient pas vraiment au courant des lois sur la santé et l’hygiène au travail, notamment les dispositions légales touchant à la sécurité
incendie.

Du côté de Novengi, qui propose des solutions de détection incendie, de suppression automatique par gaz inerte (pour les pièces à haute valeur) et des équipements anti-feu, on indique qu’il n’y a pas vraiment eu d’innovation révolutionnaire récente en matière de protection incendie. «Les solutions techniques ont été affinées et rendues plus ergonomiques. Les autorités et les maisons d’assurances deviennent plus exigeantes en matière d’équipements et des systèmes obligatoires pour opérer, dans les industries, commerces, entreprises et zones résidentielles. En conséquence, la demande en équipements de protection incendie s’est accentuée. Par exemple, les espaces de stationnement dans les bâtiments doivent désormais être protégés par des gicleurs incendie, ou encore, les commerces qui opéraient auparavant sans protection, sont obligés d’installer des extincteurs portables», étaye Jean Alain Bigara, Managing Director de Novengi.

Le secteur fait face à deux défis majeurs, fait-il ressortir. D’abord, de nouveaux opérateurs sont venus fausser le jeu en offrant des produits de qualité inférieure à prix cassés, et parfois sans le service après-vente et la garantie qui sont pourtant nécessaires dans un domaine où il y va de la sécurité des gens. Ensuite, certaines entreprises voient la protection incendie comme une dépense plus qu’un investissement. C’est la raison pour laquelle elles hésitent encore à installer des systèmes adéquats pour protéger leurs biens.

Himanshu Marchurchand
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd