Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

SOS Villages : recréer la chaleur familiale avec le Projet House in Community

Edition Number: 
1312
CSR SOS Villages
From Date: 
Mercredi 15 Novembre 2017
To Date: 
Mardi 21 Novembre 2017

Pour que chaque enfant abandonné, abusé ou négligé, puisse grandir au sein d’une famille aimante, SOS Villages d’Enfants Maurice a mis sur pied le projet House in Community. Depuis 2015, l’épanouissement et la joie de vivre de ces enfants prouvent les bienfaits multiples de ce mode de prise en charge. Or, le projet a un besoin urgent de soutien et de parrainage pour continuer à rendre heureux un plus grand nombre d’enfants.

Dans une ruelle d’un joli petit village typique du Nord, une maison à l’apparence tout à fait ordinaire abrite trois enfants de 4, 5 et 10 ans. Deux frères et leur sœur dont le sort aurait pu être autrement plus dramatique. À entendre le rire de ces enfants, personne ne pourrait imaginer qu’ils avaient été abandonnés dans une maison par leurs parents. La petite fille, aujourd’hui âgée de 10 ans, s’est alors retrouvée seule à prendre soin de ses deux petits frères, dont l’un était encore bébé. Elle s’est armée de courage comme une grande en essayant, par tous les moyens, d’aller chercher de l’aide. Aujourd’hui, les souvenirs de ce calvaire s’évanouissent peu à peu de leurs jeunes mémoires. Cela grâce à Manee Curpen, leur maman SOS, qui emplit leur quotidien d’un amour inébranlable et intarissable.

Avec Christina Appadoo, General Manager de SOS Programme, et Joëlle Allet Ponnen, Fundraising and Marketing Manager de SOS, quand nous arrivons chez Manee, il est presque midi. Nous sommes chaleureusement accueillis par les trois enfants. Les deux petits garçons se ruent vers nous pour nous montrer leurs coloriages. Ils parlent, rient et sont d’une sociabilité étonnante. Dans ce joyeux capharnaüm, s’élève un savoureux parfum émanant de la cuisine. Dans cette maison bien réelle, dans ce vrai cocon, Manee prodigue à ces enfants l’amour d’une mère et d’un père absents. Des maisons comme cela, il y en a six autres ; notamment quatre à Beau-Bassin, une à Vacoas et une dernière à Curepipe.

«En 2015, nous avons voulu innover et avons mis sur pied le projet House in Community pour que les enfants se sentent intégrés dans la communauté. La première maison a alors vu le jour, en décembre 2015, à morcellement La Confiance à Beau-Bassin», expliquent Christina Appadoo et Joëlle Allet Ponnen. Le projet pilote se révèle un succès et de gros progrès sont notés chez les enfants.

À savoir que le concept ‘maison dans la communauté’ est réalisé en suivant les United Nations Guidelines. Cette similitude à une vie de famille normale permet une meilleure socialisation de l’enfant. Elle abolit l’étiquette ‘zanfan SOS’ qui pourrait l’affecter sur la durée. C’est ainsi que SOS Villages d’Enfants Maurice œuvre sans relâche pour améliorer le sort des petits qui leur sont confiés.

Manee habite avec les trois enfants dans une maison louée située dans la même localité que ses proches. Le loyer et toutes les dépenses des enfants sont pris en charge par la Terra Foundation. Veuve au grand cœur, Manee était déjà mère SOS au Village d’enfants de Bambous. Cependant, pour être plus près de ses deux filles, dont l’une est mariée et l’autre qui fait le School Certificate, Manee voulait prendre sa retraite pour s’occuper de sa benjamine. C’est alors que SOS Villages lui a proposé de continuer à être une mère SOS, mais selon la formule House in Community. Aujourd’hui, c’est une win-win situation. Manee vit entourée de ses proches. Et les trois enfants bénéficient de l’amour de toute la famille.

«C’est la Terra Foundation qui sponsorise la maison où vivent Manee et les enfants. Les frais de maintenance, les dépenses ainsi que l’éducation des enfants sont entièrement couverts. En fonction de l’état des maisons, en rénover une, la peindre et l’équiper pour la rendre sûre et confortable coûte environ Rs 125 000. Et, dépendant du nombre d’enfants et de leurs besoins, le coût de fonctionnement annuel varie entre Rs 250 000 et Rs 450 000. La maison doit être entretenue et entièrement meublée. L’aspect sécurité est aussi primordial. Dans certains cas, il faut munir l’habitat d’un système antivol», souligne Christina Appadoo. Par ailleurs, autant que possible, SOS Villages d’Enfants Maurice encourage un lien véritable entre les sponsors et les enfants. C’est le cas, par exemple, de Manee et des enfants qui reçoivent des visites de la part de la Terra Foundation.

SOS Villages d’Enfants Maurice constate les résultats positifs du concept sur l’éducation, le développement ainsi que le comportement des enfants. Et cela motive l’association à lutter pour maintenir le projet à flot. «C’est grâce aux sponsors actuels et à la générosité de nombreux Mauriciens que nous arrivons à faire de ce projet un succès. Toutefois, les maisons sont, elles, difficiles à trouver et le projet House in Community est beaucoup plus coûteux que le village. Nous avons donc besoin de l’aide des entreprises pour parrainer d’autres maisons. Pour 2018, nous avons le projet d’avoir encore trois maisons. Avec le changement dans le CSR (NdlR : Corporate Social Responsibility), niveau financement, nous appréhendons l’année qui arrive», ajoute Joëlle AlletPonnen.

Entre-temps, pendant que la petite fille termine son coloriage, ses frères viennent se glisser affectueusement sur les genoux de Joëlle AlletPonnen et de Manee. Dans un flot de paroles, ponctué d’éclats de rire, ils retracent leur journée passée à la plage. Avantage supplémentaire, la House in Community permet à Manee de choisir des sorties librement, ce qui contribue aussi à l’épanouissement des enfants. À les entendre jouer, rire, courir, on sent que le vœu de SOS Villages d’Enfants Maurice de leur offrir une vie normale, dans une famille aimante, est sur la bonne voie pour être exaucée.

Eve Fidèle
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd