Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Vita Rice monte en gamme

Edition Number: 
1312
Entreprise Vita Rice
From Date: 
Mercredi 15 Novembre 2017
To Date: 
Mardi 21 Novembre 2017

La restructuration initiée par Vita Rice donne des résultats probants. Financièrement stable, l’entreprise envisage d’augmenter sa production de riz bio.

Après des années difficiles et son différend avec Rose Belle Sugar Estate, Vita Rice est à nouveau sur les rails. L’entreprise, qui cultivait du riz sur près de 346 hectares qu’elle louait à la sucrerie, a pris la décision de se restructurer et de changer de modèle d’affaires, car ses coûts étaient trop élevés. Désormais, Vita Rice n’est plus engagée dans la culture de riz. Celle-ci est confiée à trois usines sucrières. Vita Rice leur fournit des équipements et des graines sans arsenic. Le riz peut être cultivé tout au long de l’année, en rotation avec d’autres cultures comme la canne à sucre et la pomme de terre.

Vita Rice assure la récolte, l’empaquetage et la commercialisation du riz à Maurice et à l’international. Cette année, la production du riz avoisine les 1 000 tonnes.

Depuis 2009, Vita Rice est la seule entreprise mauricienne à produire du riz sur le marché domestique. Opérant sous la marque Mighty Rice, Vita Rice écoule sa production dans les grandes surfaces et exporte aussi en France et aux États-Unis.

Son usine de Trianon utilise des machines sophistiquées comme Harvestors qui sont notamment employées pour enlever la cosse. Riche en fibres et en nutriments, le riz brun complet est abrasé pour éliminer les germes. Ensuite, c’est la phase de polissage, c’est-à-dire le blanchiment du riz. «Notre usine est parfaitement équipée pour l’étuvage parce que le riz séché a des caractéristiques distinctes», précise Herman Suhirman, Marketing Manager de Vita Rice. Le riz est ensuite empaqueté par une vingtaine d’employés dans ses bureaux de Port-Louis.

Économiser de l’eau

Vita Rice a également recours au système de riziculture intensive. Le procédé est le suivant : le riz est semé sans l’utilisation de l’eau. Au bout de dix jours, lorsque la pousse est encore très jeune, le riz est placé dans un conteneur pour qu’il sèche. Un processus qui prend environ 10 heures. Tout l’attrait du système de riziculture intensive tient du fait qu’il permet d’économiser de l’eau et n’est pas coûteux. «Grâce à ce procédé où le riz est cultivé sans eau, Vita Rice parvient à réaliser des économies jusqu’à huit fois supérieures en quantité par rapport aux méthodes traditionnelles», explique Herman Suhirman.

Cette année, la culture du riz se fait avec succès à Beau-Plan, Cascavelle et Rivière-des-Anguilles et, prochainement, à Saint-Pierre. L’objectif de Vita Rice est d’augmenter la production de riz bio. Des tests ont démontré que les variétés de riz produites par Vita Rice contiennent moins de 9 particules d’arsenic par million, alors que certains riz cultivés dans les marécages peuvent atteindre les 150 particules par million. Donc, elles sont moins nocives pour la santé, soutient Herman Suhirman.

«Les agriculteurs sont conscients de l’importance de ce secteur et s’intéressent beaucoup à la culture de riz sans arsenic», fait remarquer Herman Suhirman.

Pour accélérer la production de riz bio, Vita Rice investit, par ailleurs, dans de nouveaux équipements. Ce qui permettra à l’entreprise de se mettre au diapason des normes internationales. Actuellement, elle exporte son riz bio vers la France et les États-Unis.

Sneha Peryagh
Rubrique: 
1

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Les autres magazines de Business Publications Ltd