Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

édito

Jean Paul Arouff

Réalisés à différents intervalles, deux sondages sont pourtant porteurs d’un même message : l’économie demeure prioritaire. D’abord, l’enquête de conjoncture de la Chambre de Commerce et d’Industrie nous apprend que la confiance dans le monde des affaires est demeurée en territoire statique et évolue en dessous de la moyenne de long terme des 100 points de base depuis le deuxième trimestre de 2012.

Jean Paul Arouff

Les élections régionales à Rodrigues nous rappellent combien ils sont nombreux au sein de la République à être animés de cette flamme. Celle de servir. Du moins, c’est ce qu’ils affirment pour la plupart.

Jean Paul Arouff

Le vent a tourné. Les analystes tentent de s’en persuader. Ils tablent pour la plupart sur une reprise économique dès cette année. Alors que les projections se multiplient, dans la vraie vie, les gouvernements se retrouvent confrontés à un défi de taille : s’assurer d’un partage équitable de la richesse.

Jean Paul Arouff

Rien ne pousse au pied d’un grand arbre. Ce n’est pas le leader du MSM qui dira le contraire. Pravind Jugnauth a appris à ses dépens combien il est difficile d’être le fils de sir Anerood. En politique surtout, un patronyme comme Jugnauth s’avère très lourd à porter.

Jean Paul Arouff

1%. C’est le taux d’inflation en 2016. Le plus bas depuis 1987 (0,6 %), selon l’institut des statistiques. En excluant les boissons alcoolisées et les cigarettes, le taux descend à 0,2 %. Pour autant, nous ne sommes pas en déflation. Mais l’inflation est trop faible, analyse la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Jean Paul Arouff

Son nom est sur toutes les lèvres depuis la présidentielle américaine. Et il faudra s’attendre à ce qu’il le soit encore plus avec son installation dans le Bureau ovale le 20 janvier. Qu’on le veuille ou non, l’ombre de Donald Trump planera sur cette nouvelle année.

Jean Paul Arouff

C’est en fanfare qu’elle s’est installée à l’Hôtel du gouvernement en décembre 2014, portée par la promesse de diriger autrement. Deux ans après, L’alliance Lepep peine toujours à traduire dans les faits cet engagement, pourtant présenté comme le fil conducteur de son action.

Jean Paul Arouff

Noël 2016 sera mémorable à plus d’un titre pour nos politiciens, mais pas pour les mêmes raisons. D’abord pour le principal protagoniste, Xavier-Luc Duval. En claquant la porte avec ses dix députés, l’ex-numéro deux du gouvernement devient la star politique de cette fin d’année.

Jean Paul Arouff

Plus que jamais volatile. C’est ainsi que s’annonce l’économie mondiale en 2017. Le décor est déjà planté : divorce programmé entre les Britanniques et l’Union européenne, installation de Donald Trump à la Maison-Blanche, présidentielle en France et remontée des cours du pétrole, entre autres, garderont la marmite en ébullition l’an prochain.

Jean Paul Arouff

La berline a déjà été choisie : une BMW 760Li au coût de Rs 19,4 millions. Reste maintenant à confirmer la date pour la passation de pouvoir entre père et fils. La presse parle du 9 décembre. En l’absence de démenti formel de la part des principaux protagonistes, le pays s’enfonce de plus en plus dans un climat d’attentisme.

Jean Paul Arouff

Tous s’accordent à dire que l’économie a besoin d’un coup de rein pour se remettre sur les rails d’une croissance durable. En revanche, les avis divergent sur les moyens à mettre en œuvre pour la replacer sur une pente ascendante.

Jean Paul Arouff

Appelez-les comme vous voulez : les sans-dents, les oubliés du système, les classes populaires… Eh bien, ils se rebiffent ! Du Royaume-Uni en passant par les States, le message est on ne peut plus clair.

Jean Paul Arouff

Les yeux sont rivés sur la Banque de Maurice cette semaine. Pour cause, le comité de politique monétaire (CPM) se réunit ce jeudi pour décider du taux directeur. Deux choix s’offrent aux membres du CPM dans une conjoncture marquée par un taux d’inflation plafonnant sous la barre de 1 % : garder le cap de l’assouplissement ou le statu quo.

Jean Paul Arouff

Plus aucun doute. Le gouvernement de l’alliance Lepep est bien parti pour battre tous les records en matière de mal gouvernance. Cela en dépit de la création en fanfare d’un ministère pour promouvoir les préceptes de la bonne gouvernance.

Jean Paul Arouff

Dites-nous tout ! Car vous vous êtes présentés à la nation en décembre 2014 comme «des hommes et des femmes profondément attachés aux valeurs démocratiques et aux principes de développement socio-économique dans la justice sociale».

Jean Paul Arouff

Les nerfs sont à vif ! Pratiquement deux ans après son accession au pouvoir, l’alliance Lepep peine toujours à trouver la potion de la croissance. Ce qui ne manque pas de provoquer des grincements de dents. Et comme il ne peut s’en prendre à lui-même – ce qu’il aurait dû faire d’ailleurs – le gouvernement cherche des boucs émissaires. C’est tout trouvé ! «Le secteur privé est atteint d’une maladie chronique ; l’attente». Sateeaved Seebaluck, conseiller spécial du bureau du Premier ministre, croit avoir posé le doigt sur la plaie.

Jean Paul Arouff

«La SMEDA est dépassée». Ça sonne comme du déjà-entendu. Mais quand ce commentaire vient du ministre des Affaires et de l’Entreprise, Sunil Bholah, cela change tout !

Jean Paul Arouff

Nouveau coup dur à nos ambitions ! Après la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice, c’est au tour de l’institut des statistiques de revoir à la baisse ses anticipations de croissance pour 2016.

Jean Paul Arouff

Baissera, baissera pas ? Les yeux sont rivés sur le LIC Building cette semaine. Pour cause, ce bâtiment abrite le quartier général de Statistics Mauritius. L’institut dévoilera ce vendredi les comptes nationaux ainsi que ses dernières estimations de croissance pour 2016.

Jean Paul Arouff

À reculons. Ainsi avance le pays depuis plusieurs années. La faute aux politiques, bien évidemment. On croyait que le signalétait assez fort en décembre 2014, et que nous étions débarrassés, du moins le temps d’un mandat, des distractions politiciennes. Mais c’était sous-estimer la capacité de ceux à qui nous avons confié notre destin commun à s’auto-flageller.

Pages

Les autres magazines de Business Publications Ltd