Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

En Une

Thierry Sauzier

Le numéro deux du groupe Medine donne le ton : la décision d’investir, dit-il, ne dépend pas uniquement du niveau des taux d’intérêt. Il évoque la réflexion autour de la ville universitaire, Uniciti, dans l’ouest de l’île, oùà l’horizon 2025, le groupe souhaite accueillir 5 000 étudiants. Thierry Sauzier estime également qu’à travers une plus grande efficience, l’économie pourrait grappiller des points additionnels de croissance. Il souligne, par ailleurs, quele sucre est et restera une activité importante pour le Groupe Medine. C’est ce qui compose la une de Business Magazine ce mercredi, une couverture qui met l’accent également sur la déclaration des avoirs, un sujet qui revient sur le tapis en ce mois où les contribuables se mettent en règle avec la MRA quant aux impôts sur le revenu. Ce numéro est accompagné cette semaine du bimestriel Men’s style qui propose un portrait de Jean-Pierre Leclerc, «la voix des LGBT».

Chine - Afrique

Le Forum économique Chine-Réunion, organisé récemment à Saint-Denis, a sensibilisé les opérateurs de la région sur les opportunités qui existent hors de nos territoires. En effet, l’Initiative Ceinture et Route de la soie, projet lancé en 2013 par une Chine cherchant à promouvoir un développement économique tourné vers le monde, s’étend jusqu’en Europe, via l’océan Indien et en Afrique. Et La Réunion entend tirer parti de ces nouvelles routes de la soie. L’île voisine souhaite se situer dans ce projet d’envergure à portée économique tout en valorisant ses atouts pour que la route maritime de cette initiative passe par ses côtes. C’est le sujet qui est en couverture de Business Magazine pour son édition régionale. Il est accompagné du supplément Education & Career.

Julien Audibert, FTL

Le CEO de Freight & Transit Ltd tire la sonnette d’alarme. Le port, qui est le poumon de notre pays, souffre. Sa performance est au plus bas, note-t-il, et il y a un énorme «backlog» : des conteneurs ne sont pas embarqués tandis que d’autres ne sont pas débarqués. Cette situation ralentit l’économie du pays. Il y a aussi un manque de formation et d’investissement. «Nous avons besoin d’un port efficace avec des gens formés de manière continue, notamment aux nouvelles technologies», professe-t-il. Si les autorités ne réagissent pas promptement, les lignes maritimes n’hésiteront pas à aller ailleurs. CMA CGM, qui faisait escale à Maurice, a délocalisé ses activités sur La Réunion ; Maersk a aussi délocalisé en partie ses opérations et la Mediterranean Shipping Company (MSC) modifie son service régional. Aujourd’hui, le port piétine. Si Tamatave est plus compétitif, on ne pourra que s’en mordre les doigts ! Ce port représente, en effet, une menace pour nous et cette menace ira en grandissant si nous ne nous pressons pas de faire ce qu’il faut. C’est un des sujets qui composent la une de Business Magazine ce mercredi, un numéro accompagné du bimestriel Automoto.

Patrick d’Arifat

Alteo célèbre cette année ses cinq ans d’existence. L’occasion de dresser un premier bilan avec son CEO, Patrick d’Arifat, et de discuter de l’avenir de l’industrie sucrière qui, dès le 1er octobre, opérera sans filet de protection sur le marché européen.

Kee Chong Li Kwong Wing

Fragilisé par le démantèlement de la BAI et l’affaire Euroloan, le groupe SBM a pu se stabiliser. La décision de se positionner dans le segment non bancaire donne des résultats probants, souligne le Chairman de SBM Holdings. Avec sa verve habituelle, il ne manque pas de lancer des piques à tout va.

Kee Chong Li Kwong Wing

Fragilisé par le démantèlement de la BAI et l’affaire Euroloan, le groupe SBM a pu se stabiliser. La décision de se positionner dans le segment non bancaire donne des résultats probants, souligne le Chairman de SBM Holdings. La SBM, assure-t-il, dispose des compétences nécessaires pour jouer un rôle de premier plan dans la haute finance internationale. La nouvelle SBM, d’une banque essentiellement domestique, s’est transformée en un groupe régional. Et il est important pour elle de ne pas se limiter à des services traditionnels locaux. D’où la diversification de ses activités dans le secteur non bancaire et cross-border.

économie verte

La transition de Maurice vers une économie verte progresse lentement. Après avoir enterré le projet MID, le gouvernement s’est aligné sur le modèle Switch Africa Green de l’Union européenne. À l’horizon 2035, le pays pourra contempler une croissance supérieure de 6 % si les parties prenantes suivent la feuille de route établie.

Eric Leal

Maurice devrait se positionner comme un pôle régional pour la distribution des marques. Pour le CEO du Groupe Leal, le succès de la prochaine étape du développement reposera sur l’ouverture.

Eric Leal

Maurice devrait se positionner comme un pôle régional pour la distribution des marques. Pour Eric Leal, le succès de la prochaine étape du développement reposera sur l’ouverture. La Réunion, précise-t-il, représente entre 30 % et 33 % de leurs activités, qui sont divisées en trois segments : BMW, Apple ainsi que les produits Microsoft, Symantec et Veritas dont le groupe est le distributeur.

immobilier

Qui sont les acheteurs ? Quelles sont les régions les plus prisées ? Quels sont les facteurs qui influencent la demande ? Un sondage de VERDE pour le compte de Business Magazine apporte des éléments de réponse.

immobilier

En quelques années, le paysage de Maurice s’est métamorphosé avec l’émergence de nouvelles zones résidentielles et commerciales. Malgré un ralentissement dans le sillage de la crise économique, l’immobilier demeure l’un des fers de lance de la croissance. Son poids économique se mesure d’ailleurs par le montant des investissements directs étrangers qui convergent vers ce secteur chaque année. À tel point que des critiques ont fusé quant à la qualité de ces investissements, qualifiés par nombre d’analystes de non productifs.

Applications mobiles

En quelques années, les applications mobiles ont intégré toutes les sphères de la vie sociale et économique. Du pain béni pour les développeurs qui se positionnent pour tirer pleinement avantage de la révolution numérique.

applications mobiles

En quelques années, les applications mobiles ont intégré toutes les sphères de la vie sociale et économique. Du pain béni pour les développeurs qui se positionnent pour tirer pleinement avantage de la révolution numérique. Faisant aujourd’hui partie intégrante du quotidien des Mauriciens, les applications mobiles sont beaucoup utilisées pour consulter les réseaux sociaux, transférer de l’argent, visionner des vidéos, lire les journaux ou encore pour assouvir son addiction à des jeux chronophages.

Jean Pierre Lim Kong

Le Groupe Innodis reste financièrement stable en dépit de l’épisode de salmonellose qui a impacté la vente du poulet et de la réintroduction des droits de douane sur une série de produits. Sous la férule de son nouveau CEO, il s’apprête à mettre en place des stratégies pour doper sa croissance.

Jean-Pierre Lim Kong

Business Magazine propose ce mercredi en couverture Innodis, un groupe qui reste financièrement stable en dépit de l’épisode de salmonellose qui a impacté la vente du poulet et de la réintroduction des droits de douane sur une série de produits. Sous la férule de son nouveau CEO, Jean-Pierre Lim Kong, il s’apprête à mettre en place des stratégies pour doper sa croissance. Il est vrai que celui-ci a hérité d’un groupe florissant, qui brasse aujourd’hui un chiffre d’affaires de Rs 4 milliards en fabriquant une très large gamme de produits de qualité.Votre magazine des affaires est accompagné cette semaine de son supplément bimestriel Men’s style qui se met en mode monochrome.

Jérémie Pellet

L’Agence Française de Développement fête les dix ans de la réouverture de son bureau à Maurice. Jusqu’ici, elle a apporté son soutien au pays que ce soit à travers des lignes de crédit ou des appuis aux initiatives public-privé. Son directeur général délégué nous en dit plus.

Jérémie Pellet

L’Agence Française de Développement fête les dix ans de la réouverture de son bureau à Maurice. Jusqu’ici, elle a apporté son soutien au pays, que ce soit à travers des lignes de crédit ou des appuis aux initiatives public-privé, rappelle son directeur général délégué.

Port Louis - global business

A lot of confusion surrounds the global business sector in the face of the changing landscape. Market players will have to reengineer their business in order to comply with the new benchmark set by the international community in terms of best practices. The goodwill of our financial sector is at stake.

Finance Minister Pravind Jugnauth

The 2017/18 Budget attempts to give a new impetus to the financial services in order to address the daunting challenges stemming from the international community. Wind of change or much ado about nothing?

Wasoudeo Balloo

All financial centres will have to abide by the new tax regime and the regulations of the OECD and European Union, failing which they will be blacklisted. Three tax experts from KPMG, John Riva (KPMG Islands Group), Girish Vanvari (KPMG India) and Wasoudeo Balloo (KPMG Mauritius), provide insight on this hot issue.

Pages

Les autres magazines de Business Publications Ltd