Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Verbatim

« Une économie comme celle de Maurice dépend tellement de ce qui se passe ailleurs dans le monde qu’il est important pour le pays d’anticiper ce qui va se passer, de s’adapter au changement et de saisir les opportunités qui se présentent. »

« C’est un gros challenge que d’être Gouverneur de la Banque centrale, surtout à un moment où le pays affiche une croissance de seulement 3 %. Tous les experts diront que ce taux de croissance est relativement faible pour générer des emplois. »

« L’amélioration constante de la productivité devrait être notre seule préoccupation ( … ) pour grossir le gâteau national tout en s’assurant que chacun y ait sa part, y compris le secteur privé »

« Nous ne brandissons pas le spectre du licenciement.Mais nous n’écartons pas le fait que certaines petites et moyennes entreprises seront contraintes de licencier, faute d’être aptes à soutenir les nouvelles charges salariales. »

Megh Pillay

« Le board de la STC a approuvé des dividendes de Rs 800 millions à l’État qui est le seul actionnaire de cet organisme. Ces dividendes sont puisés des réserves de Rs 1,3 milliard accumulées sur trois ans de résultats positifs atteints après des pertes précédemment. »

Megh Pillay (CEO, State Trading Corporation)

We have to make sure that across the world we focus on sensible and sustainable sources of growth. I think that developing countries understand that very well. They have tried to find these sustainable sources of growth even while ensuring they have macroeconomic stability.

Au dîner annuel de la Banque de Maurice, le Gouverneur Rundheersing Bheenick a déclaré que l’inégalité et la pauvreté sont des bombes à retardement. Il a montré son étonnement que l’écart entre le salaire d’un CEO et d’un employé au bas de l’échelle est de 200 fois.

« Le  Kibo Fund II sera une continuité du premier fonds qui avait déjà pris forme l’année dernière. Du reste, la première levée de fonds a eu lieu en juin dernier pour un montant de USD 50 millions (…) Au total, nous espérons disposer d’un fondsd’une plus grande taille, soit près de Rs 3 milliards. »

« Le peuple ne doit pas se laisser embobiner par les promesses, cadeaux ou offres d’emploi, qu’ils soient réels ou fictifs. Le peuple ne doit pas non plus ‘vendre’ son vote. »

« Le contexte économique local et international couplé à des enjeux environnementaux et géopolitiques font que ce miracle économique dont tout le monde parle actuellement ne pourrait être réédité aujourd’hui. »

« Il faut avoir une politique de sécurité alimentaire régionale. Les pays faisant partie de la COI importent annuellement l’équivalent de 2 milliards d’euros de produits alimentaires. Pas moins de 95 % des terres agricoles de la région se trouvent à Madagascar (…) Il est de notre intérêt de développer avec l’aide de Madagascar, une politique commune pour certains produits spécifiques. »

We condemn the actual government for not keeping their promise of help. 80% of small planters have not received a single cent out of the Rs 14 billion to support the sugar cane industry from the European Union.

 « Nous avons pu, à travers de récents budgets, créer les conditions pour le développement d’une économie innovante, un climat favorisant la facilitation des affaires et également le développement des petites et moyennes entreprises. »

“The complexities of doing export business on the global market remain daunting and full of challenges. The recent trends in ‘re-shoring’ and ‘near-shoring’ in the US and EU add another dimension to the difficulties for global exporters.”

« Les institutions de ce pays ont perdu tout leur crédit. La Commission anti-corruption, si efficace quand il s’agit d’un sergent de police, n’arrive pas à enquêter sur les puissants. »

« Notre groupe s’attend que la performance de ses opérations s’améliore en Afrique grâce à la stratégie de renforcement mise en place. Il en est de même pour les activités de ses trois supermarchés Monoprix. Le groupe bénéficie actuellement de tout le support opérationnel stratégique de son partenaire Monoprix France pour inverser la tendance au 30 juin. »

Lilowtee Rajmun

« Nous ne voulons surtout pas faire face à la même situation qu’en 2012. La Third-country derogation de Maurice avait été renouvelée en août cette année-là et nous avions perdu pas mal de commandes à l’époque à cause du manque de visibilité. »

« Il faut peut-être m’éclairer et me dire pourquoi Virgin, Singapore Airlines, Lauda Air, Alitalia ou encore Air India ont cessé de desservir Maurice. Ces compagnies avaient tout le droit de desservir le territoire mauricien. »

« Maurice peut potentiellement faire mieux. Pour absorber, voire réduire le taux de chômage, il n’y a pas mille solutions: il faut investir massivement. Nous sommes complaisants dans notre attitude… La productivité, l’éthique au travail et la compétitivité ne font pas partie de nos mœurs. »

Jacques Silvant

« Je suis parfois un peu triste de voir certaines écoles hôtelières vendre avant tout aux étudiants la perspective d’être demain des directeurs d’hôtels. Si un jeune veut persévérer dans l’hôtellerie, il faut commencer à la base. Il doit apprendre ce métier avec ses valeurs: servir et se mettre au service (…) Le déf iincombe aussi aux hôteliers de transmettre les vraies valeurs du métier à la jeune génération. »

Pages

Les autres magazines de Business Publications Ltd