Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Verbatim

Basel III has a phased schedule and Mauritius has up to 2008-2019 to implement the financial framework.

En vingt-cinq ans, de 1980 à 2004, la roupie a perdu 72% de sa valeur vis-à-vis du dollar américain, soit une dépréciation moyenne annuelle de 5,5%.

Duvvuri Subbarao

« How do we manage the growth-inflation dynamics? For combating inflation we need to maintain a tight policy by raising interest rate. On the other hand, to support growth we need to maintain a competitive interest rate. A challenge that Mauritius too is facing.»

Dr Duvvuri Subbarao (Governor of the Reserve Bank of India)

Tim Clark

“Emirates operation of the first commercial flight of an A380 to Mauritius on such a symbolic day is testament to the importance of the destination in our network. Our partnership with the country and Air Mauritius has been strong since we started our operations ten years ago. As a major partner of the tourism industry, we will continue to support the island throughout our network to stimulate in-bound traffic.” (Source: Emirates 24/7)

« One of the key elements forself-leadership is Responsibility. If you can take responsibility, you can take action. If you take action, you get results. »

« Certains pensent qu’en 2015, je reposerai ma candidature àQuatre-Bornes, ils se trompent. Jai tiré le rideau. La politique est une passion dont on se défait plus facilement quon ne le pense. »

Rama Sithanen (ancien ministre des Finances)

“As South-South is picking up, so shall South-South capital flows in line with fostering on new and emerging financial centres in Asia. In 2011, given the rate of trade growth in China, we offered clients the opportunity to trade in Renminbi and today with the Chinese Dragons on an unremitting wave of supercycle of growth opportunities, the ACM China Note allows us to deliver a unique angle of investment approach together with AXYS Capital Management.”

James Benoit, CEO AfrAsia Bank

Xavier Luc Duval

« La bonne gouvernance n’est pas une option, mais une nécessité absolue. Vous êtes redevable envers le public. La politique, il faut la laisser à la porte ». C’est ce qu’a fait comprendre, le ministre des Finances, aux dirigeants des corps paraétatiques tombant sous son ministère lors d’une réunion en ce début d’année.

Xavier Duval (ministre des Finances)

Roshan Seetohul

L’euro est remonté à Rs 39-Rs 40 ; il faut faire attention à ce que sa chute ne se reproduise pas en 2013...

(Roshan Seetohul, président de l’Otam)

Abdel Ruhomutally

« Les compagnies d’assurances ne se soucient guère d’améliorer la qualité de leur service ou de proposer des produits innovants. Elles ne sont intéressées qu’à avoir plus de clients, d’où la braderie des prix qui n’est pas dans l’intérêt du consommateur car, tôt ou tard, ces compagnies auront des difficultés financières. Il existe aussi des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur financier. Les banques ainsi que les compagnies de crédit-bail ne donnent pas le libre choix au consommateur pour les assurances requises comme collatéral pour obtenir un prêt immobilier. La section 81 est très claire sur l’aspect de libre choix pour l’assurance. Maintenant, la balle est dans le camp de la Financial Services Commission (FSC). C’est à elle d’agir. »

Abdel Ruhomutally (Deputy Managing Director chez GFA Insurance)

« Les gens sont aujourd’hui pressés et optent de plus en plus pour des produits faciles à cuisiner. Donc, les opérateurs proposent des poissons déjà écaillés, nettoyés, tranchés. Idem pour les crustacés. Il faut dire qu’aujourd’hui, les produits de la mer ne sont plus considérés comme des produits de luxe, notamment les crevettes, les calamars, les crabes, les camarons, l’ourite… Certains produits sont même plus abordables que la viande ou le poulet. Depuis ces dernières années, les prix ont baissé car les droits de douane ont été enlevés. D’autre part, les opérateurs peuvent importer ces produits de plusieurs pays et le nombre de fournisseurs est en hausse favorisant ainsi la compétition. Ce sont les consommateurs qui sont gagnants ».

Bahim Taher Khan (Directeur de Hassen Taher Seafood)

40 000 tonnes Le ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire estime qu’à la Réunion, des perspectives d’un marché de 40 000 tonnes de poulet s’offrent à Maurice.

We are gearing our efforts towards establishment of supervisory colleges in the African region to foster supervisory cooperation.

Ces entreprises travaillent avec trois monnaies. De ce fait, elles ont du mal à aligner leurs actifs et leurs obligations.

Le nouveau Rogers s’appuie sur un bilan solide avec des actifs importants, en sus d’un engagement prononcé de l’actionnaire majoritaire et d’un conseil d’administration d’expérience.

Kee Chong Li Kwong Wing (porte-parole économique du MMM à l’Assemblée nationale))

Clensy Appavoo, président de la Mauritius Employers’ Federation (MEF)

Le prix avant taxe n’est pas prohibitif si l’on considère le fait qu’il s’agit d’une technologie nouvelle et très pointue.

La décision de bannir ou réglementer le All-Inclusive dans les établissements 5-étoiles est un grand pas vers une volonté d’accroître le tourisme intégré pour permettre à la population de partager les trésors de notre île avec les étrangers.

Il faudra créer des emplois productifs pour les jeunes et revoir toute la stratégie de l’entreprenariat féminin, car le taux de chômage chez les jeunes et les femmes est en hausse

Pages

Les autres magazines de Business Publications Ltd