Bonjour Visiteur! | S'identifier ou S'inscrire

Verbatim

Patrick Raharimanana

Patrick Raharimanana, candidat à l’élection présidentielle de Madagascar

La crise a considérablement affecté notre pôle touristique.

D’après mes prévisions, cette crise va durer plus longtemps que celles que nous avons connues.

Vu la structure de l’économie mauricienne, une croissance de 3,7 % n’est pas suffisante pour avoir un développement vraiment inclusif, ce qui doit rester notre priorité.

Il n’est pas possible de confronter les défis économiques et commerciaux de l’intégration régionale sans traiter la question de la connectivité.

Il n’y a eu aucun nouveau secteur économique créé ces sept dernières années.

Nous pensons qu’il est dans l’intérêt des deux pays d’arriver à un consensus sur la voie à suivre, mais considérant le contexte autour des General Anti- Avoidance Rules (GAAR) en Inde, nous souhaitons enlever toutes les incertitudes autour du traité qui, faut-il le souligner, pénalisent à la fois l’économie indienne et le secteur du Global Business mauricien.

Pages

Les autres magazines de Business Publications Ltd